Le concours de belote : un échec ?

Quel autre terme employé pour définir cette nouvelle animation ?
Les dirigeants avaient émis l’idée d’organiser pour la 1ère fois un concours de belote.
Seulement une vingtaine de doublettes étaient présentes. Ce fut une déception pour les organisateurs qui en attendaient beaucoup plus. 8 doublettes étaient composées par les organisateurs et des joueurs, joueuses du club.
Mais la plus grande déception pour les dirigeants est l’absence de la majorité des licenciés et des parents des jeunes.
Pour quelles raisons ? Le choix de la date, le beau temps ou autres ?
Le concours débutait à 15 h 00 dans la salle de la MJC ou le chauffage ne fonctionnait pas !!
Dans une bonne ambiance, les joueurs, transis par le froid, disputaient 4 parties en 12 donnes. A la suite de ces parties le cumul des points permettait de définir un classement. Et c’est la doublette CORON Jean et Marie Joëlle, qui totalisait 4604 pts , qui s’adjugeait le 1er lot à savoir 2 téléphones sans fils avec répondeurs, devançant la doublette (venant de Sorbiers) de Mmes Virieux Sylviane et Emilie, qui avec un total de 4427 pts, repartait avec 2 Stations Météo. Le 3e lot, des robots ménager était remporté par Mmes Rossi de Rive de Gier avec un total de 4406pts.
La 1ère doublette du club, classée 9e, était constitué de Mickael et Michel CHALANCON.
La dernière place du concours a été attribuée au seul licencié jeune du club, Maxence CHAUVET qui jouait avec son père Serge.
A noter que les dirigeants ont récompensé les 2 plus jeunes joueurs du tournoi : A savoir Rémi DUPONT et Maxence CHAUVET, qui repartait chacun avec un ballon de basket.
Maintenant la question se pose : Que faut’il faire comme animation pour que les licenciés ainsi que leurs parents participent et apportent leur contribution à la pérennité du club ?

Laisser un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires

Toujours en progression.Toujours en progression.

Patrice PIERROT , joueur dans l’équipe 2 Garçons n’arrête pas de surprendre ses partenaires. Débutant le basket il y a seulement 3 ans à l’âge de 35 ans, son évolution est constante. Après avoir appris le maniement du ballon, le marcher, les reprises de dribble, le positionnement sur le terrain,

3e mi temps !!3e mi temps !!

Même si le basket ne rivalise pas avec le Rugby, réputé pour leur 3e mi temps, les St Martinaires ne sont pas en reste pour ça !! Leur coach leur envoya un texto pour leur rappeller l’heure du départ pour le match à Chazeau et profita de l’occasion pour leur