34e Jeux Mini Basket.

34e Jeux Mini Basket. post thumbnail image

C’est ce samedi 29 mai que se déroulait à Saint Etienne Etivallière, la 34 ème fête du Mini Basket. Notre club avait engagé une équipe mini poussins composée de Lucas Chanut, Manon Pré, Léa Poyet, Maëlyss Faure, Arnaud Sardat, Arthur Fournel et Fabio Galindo ainsi que trois jeunes arbitres Lucas Lebel, Dorian Bourrin et Mickaël Faure (équipe benjamins).
Par une journée plutôt ensoleillée, nos jeunes pousses ont affrontés diverses équipes.
Lors du premier match, nos petits violets étaient plutôt perdus et s’inclinèrent logiquement.
Les familles se retrouvèrent ensuite autour d’un pic-nique convivial et joyeux.
Suite aux différents conseils de leur coach Romain, c’est avec une grande fierté et un très bon jeu collectif qu’ils gagnèrent les deux autres matchs.
Bravo à tous les joueurs qui se sont surpassés pour apporter deux belles victoires sur trois matchs joués.
Enfin, c’est sur le défilé finale du Corp arbitral et de toutes les équipes que ce finissait cette journée magnifique où la convivialité l’emporta sur la passion.
Tout le monde gardera un souvenir sympathique, coach, parents, enfants ainsi que nos jeunes arbitres que nous tenons à remercier d’avoir participé à cet événement en arbitrant de 9 h 00 à 16 h 00 avec une petite pause d’une heure pour déjeuner.

Laisser un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Chiffre fétiche ?Chiffre fétiche ?

Le chiffre 5 serait’il fétiche pour les 3 équipes seniors? En effet les Seniors 1 Garçons, les Seniors 2 Garçons, et les Seniors Filles, ont toutes les 3 terminées à la 5e place de leur poule. Ils auraient surement aimé avoir en commun le chiffre 1 ou 2, synonyme de

Récompense ..avant match !Récompense ..avant match !

D’habitude on entend dire aux jeunes que s’ils gagnent, ils iront manger ..au ‘Mac Do’. Jouant à Feurs ce samedi à 13 h 30, toute l’équipe des poussines est allé manger au Mac Do…avant le match. Y a t’il une cause à effet? Toujours est’il que les jeunes filles n’ont