Grand Format: Les Seniors Filles se relancent.

Grand Format: Les Seniors Filles se relancent. post thumbnail image

Suite à leur déconvenue en déplacement lors du dernier match, les violettes avaient à cœur de réagir. Avec un effectif de 10 joueuses, les filles étaient coachées pour l’occasion par Julien CHALENCON (seniors 1 et copain de Yolande DESPINASSE), car Sébastien BERTHOLAT, leur coach attitré à domicile était parti en week-end. Motivées et volontaires, Julien prit le groupe en main et dynamisa son effectif afin de faire gagner ce match, ce qui fut le cas sur le score de 39 à 30. Merci à lui.
Voilà quelques mots sur chacune d’entre elles. :

N°4 Magali MURE :
Joueuse dynamique, mais manque d’assurance. Elle apporte du mouvement dans le groupe, capable de rentrer en dribble sur une attaque posée.
N°5 Elodie GUYOT :
Joueuse venue de Rive de Gier depuis deux ans, faute d’équipe. Elle apporte un jeu rapide par ses nombreuses contres attaques qui sont soldées par de la maladresse surtout sur le dernier match.
N°6 Lucie SACCA :
Joueuse présente depuis longtemps dans le groupe. Intérieure au départ puis elle a évolué en temps que meneuse faute de fille capable de monter le ballon avec l’assurance de Lucie. Discrète depuis le début de la saison, elle marque peu de points ce qui est différent des autres années.
N°7 Yolande DESPINASSE :
Intérieure malgré sa petite taille. Joueuse volontaire pour distribuer « des coups ». Discrète en attaque, mais forte présence en défense.
N°8 Stéphanie :
Blessée la saison passée, joueuse novice au basket, volontaire sur le terrain. Elle commet des fautes de débutantes, mais elle essaie d’appliquer ce qu’elle apprend. Un peu nerveuse mais sait se gérer
N°9 Emmanuelle MAYOL :
Intérieure, extérieure, venue de rive de Gier depuis deux ans, on ne sait pas trop. Présence forte en défense, elle capture de nombreux ballons défensifs. Adroite à 3-4 mètres du panier, mais lors des matchs, shootent peu.
N°10 Céline CHALANCON :
Intérieure. Elle a su imposer son physique et sa taille dans les raquettes, devenant le point d’ancrage de l’équipe. Dominatrice dans les rebonds, elle dynamise la relance Avec une grosse présence elle a malheureusement le syndrome Saint Martinaire « MALADROITE », beaucoup de déchets aux shoots (meilleure aux lancers francs sur ce match).Est plus forte quand elle ne doit pas coacher et jouer en même temps.
N°11 Christine PASSOT :
Ancienne du groupe. Présente depuis longtemps, mais elle a commencé sa carrière tardivement, surnommée KIKE, elle donne ce qu’elle peut sur le terrain. Shooteuse qui marque généralement son panier dans le match, sauf cette fois.
N°12 Stéphanie PAGES :
Nouvelle arrivée. Basketteuse depuis sa jeune enfance, elle a arrêté pour donner naissance à son fils Valentin. Meneuse dans notre système de jeu, elle apporte du renouveau. Elle commence à connaître l’équipe et à jouer avec les filles d’horizons différents. Grosse shooteuse.
N°13 Mélanie SAPET :
Intérieur clé lorsqu’elle est dans ses grands jours. Très présente dans la raquette, mais ne lève pas assez les yeux. Elle impose son physique à ses adversaires, mais comme toute l’équipe maladroites sous le panier.
Marie SACCA : Pas présente lors de cette rencontre, cause un effectif de 11 joueuses. Shooteuse adroite en tant ordinaires, mais ce début de saison beaucoup de déchets.

Lors des prochains matchs, les violettes devront garder l’esprit qu’il y a eu lors de cette rencontre. A confirmer dès Dimanche à 14h à St Martin La Plaine lors du Derby contre Lorette. Une victoire les replacerait en haut du tableau.

Laisser un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires

Avalanche !!!Avalanche !!!

Ce week end les équipes Seniors Garçons1 et  2,  les Seniors Filles ont subi une véritable avalanche de paniers bonifiés de la part de leurs adversaires. Que ce soient les Seniors Garçons 2, qui dès Samedi encaissaient 16 paniers à 3 points, Les Seniors Filles à leur tour le Dimanche

Progression.Progression.

Le jeune Poussin Alexandre Richard mérite d’être citer dans cette rubrique.En effet, pratiquant le Basket depuis trois mois seulement, il a eu une progression fulgurante à tel point de devenir un des piliers de l’équipe. Présent dans tous les compartiments de jeu, attaque, défense, interception. Nul doute que s’il continue,